République Démocratique du Congo : assassinat du défenseur des droits humains Obedi Karafuru (communication conjointe)

Ce qui suit est basé sur une communication écrite par la Rapporteuse spéciale sur la situation des défenseurs et défenseuses des droits humains et d’autres experts des Nations Unies et transmise au gouvernement de la République Démocratique du Congo le 7 novembre 2023. La communication est restée confidentielle durant 60 jours afin de permettre au Gouvernement de répondre. Malheureusement, le Gouvernement n’a pas répondu dans ce délai. Si une réponse est reçue, elle sera publiée dans la base de données des procédures spéciales des Nations Unies

Ce qui suit est une version écourtée de la communication originale.

Lire la communication complète

CONTEXTE

Sujet : l’assassinat du défenseur des droits humains Obedi Karafuru.

Monsieur Obedi Karafuru était défenseur des droits humains et président du Comité des Anciens Travailleurs de la concession d’exploitation forestière SICIA LUBOGA axe KITSHANGA Masisi-Rutshuru (Société Internationale des Métiers et Industries Agricoles) située sur le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu. Monsieur Karafuru jouait un rôle clé dans un conflit foncier de longue date impliquant plus de 30 000 anciens travailleurs de cette entreprise et concessionnaires. Il était également connu pour son engagement inlassable dans la défense des droits fonciers.

Le Comité des Anciens Travailleurs plaide pour la justice sociale, la responsabilité et le paiement des indemnités dues aux anciens travailleurs par la concession d’exploitation forestière SICIA. Au cours du processus de transition de réunification, de 2006 à ce jour, le Comité des Anciens Travailleurs a représenté la communauté dans des engagements de plaidoyer auprès des autorités gouvernementales et des concessionnaires fonciers locaux. Ils ont envoyé des correspondances aux parties prenantes concernées et communiqué aux médias, dénonçant l’injustice foncière et les violations des droits de l’homme.

ALLÉGATIONS

Dans la nuit du 18 au 19 juillet 2023, le défenseur des droits humains Obedi Karafuru a été abattu chez lui par des hommes non identifiés dans le village de Kazuba, Groupement Bukombo, en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu, une région contrôlée par les rebelles du M23.

Avant son assassinat, le défenseur des droits humains Obedi Karafuru a déposé plusieurs plaintes suite aux nombreuses menaces de mort dont lui et d’autres membres de son organisation ont fait l’objet durant les 4 dernières années.

Aucune de ces plaintes n’a jamais fait l’objet d’une enquête.

PRÉOCCUPATIONS

Dans la communication, nous exprimons notre forte préoccupation quant aux allégations de l’assassinat de Monsieur Obedi Karafuru, qui semble être en lien avec son travail de défenseur des droits humains et l’exercice de son droit à la liberté d’expression, de réunion pacifique et d’association. Cet assassinat s’est tenu dans un contexte d’attaques et menaces croissantes envers les défenseurs des droits humains de et l’environnement dans le Nord Kivu, notamment envers les membres du Comité des Anciens Travailleurs. Ces derniers continuent de faire face à des menaces, intimidations et attaques quotidiennes, restreignant leur liberté de mouvement, d’expression, de réunion pacifique et d’association.

Actions

Submit Information

Submit confidential information on a HRD at risk

Communications and Press Releases

How do communications and press releases work?

Contact Mary

Reuest a meeting with Mary or her team